Sandrine Senes fait le « Point »

le 3 mars 2017 - Baudouin Eschapasse

à propos du recueil Je regarde passer les chauves par Sandrine Senes

Extrait : « À la faveur de courts textes, souvent irrésistibles, parfois involontairement philosophiques, elle décrit des scénettes vécues par l’auteur dans les transports en commun de la capitale. On y rencontre des chauves donc, dont le crâne lustré rappelle à Sandrine un ancien amour, des préadolescentes qui se la racontent, des mamies à chien-chien, […]

senes-couv photo-senes-2

L'article

Extrait :

« À la faveur de courts textes, souvent irrésistibles, parfois involontairement philosophiques, elle décrit des scénettes vécues par l’auteur dans les transports en commun de la capitale. On y rencontre des chauves donc, dont le crâne lustré rappelle à Sandrine un ancien amour, des préadolescentes qui se la racontent, des mamies à chien-chien, des dragueurs narcissiques et des mendiants bouleversants. Toute une population que l’on regarde, sans la voir, le temps d’une poignée de stations et que Sandrine Senes nous amène à envisager comme un kaléidoscope, présentant à chaque page une facette toujours renouvelée d’une même humanité. »

À lire sur le site du Point