Quadrature, une « petite fabrique de littérature »

IMG_3069

Nous sommes d’ardents amoureux du livre, à des titres divers : grand lecteur, professeur d’université, enseignant dans le secondaire, éditeur scientifique, écrivain, etc.

 

Lors de la fondation de Quadrature, en 2005, il existait des éditeurs de nouvelles mais aucun qui fût entièrement dédié à ce genre littéraire passionnant, capricieux et multiforme. Le genre de la nouvelle s’imposait à la fois comme une perspective et comme un défi : si, comme on l’entendait partout dire, il était difficile d’éditer des nouvelles, alors peut-être fallait-il ne faire que cela et devenir une référence en la matière.

 

Le principe de fonctionnement de Quadrature repose sur un double pilier. Quadrature, c’est d’abord un radeau où règne une belle amitié au sens « copains d’abord » cher à Brassens: « Quadrature est un plaisir et doit le rester ». Un manuscrit publié chez Quadrature aura été chèrement défendu non seulement avant et pendant mais après l’assemblée au cours de laquelle un vote aura emporté la décision positive. Résultat : l’auteur qui entre dans l’écurie Quadrature devient par le fait même membre d’un groupe ; ses parrains deviennent presque toujours ses amis.

 

Le deuxième pilier de Quadrature, c’est le professionnalisme. Si aucun membre de l’équipe regroupée en asbl ne doit réellement vivre de cette activité éditoriale, il n’est pas question pour autant de bâcler le travail. Dès l’origine, cette exigence s’est traduite par une impression numérique de qualité, par une recherche de cohérence graphique, par une attention éveillée à l’évolution des techniques d’édition, par une politique de prix réaliste et optimiste et par une présence en librairie appuyée sur le relationnel plutôt que sur une diffusion classique. Quadrature ne fait pas de compte d’auteur. Quadrature ne fait pas d’auto-édition (même si deux membres du groupe sont eux-mêmes des nouvellistes publiés par ailleurs).

 

La bonne quarantaine de recueils parus présente un tel éventail des manières de décliner la nouvelle qu’on pourrait dire que Quadrature offre une représentation crédible de la nouvelle en tant que genre littéraire. Quadrature est en ce sens un laboratoire littéraire, une « petite fabrique de littérature », pour reprendre l’appellation d’une collection passionnante (chez Magnard).

 

Avec le temps et le succès, Quadrature a désormais pignon sur rue et bénéficie depuis peu de l’appui financier de la Promotion des lettres. Au départ, c’était la quadrature du cercle. Aujourd’hui, le « cercle de Quadrature » a tout d’un cercle vertueux…

 

L’équipe de Quadrature : Christian Bolsens, Bérengère Deprez, Jean-Louis Dufays, Patrick Dupuis, Dominique Keustermans, Catherine Nyssens, Marie Tafforeau, Stéphane de Vos

 

Télécharger l’article complet sur Quadrature dans Nos Lettres, décembre 2013