Des chauves dans le métro

le 9 janvier 2017 - Martine

à propos du recueil Je regarde passer les chauves par Sandrine Senes

Des chauves, Sandrine Senes en croise beaucoup sur les différentes lignes de métro qu’elle emprunte quasi quotidiennement. Des grands, des petits, des gros, des minces, des aimables, des renfrognés, des jeunes qui entretiennent leur calvitie, des plus âgés qui la subissent… Mais pas seulement. Car, dans le métro, Sandrine Senes croise également des tas d’autres […]

Voir la page d'origine
senes-couv photo-senes-2

L'article

Des chauves, Sandrine Senes en croise beaucoup sur les différentes lignes de métro qu’elle emprunte quasi quotidiennement. Des grands, des petits, des gros, des minces, des aimables, des renfrognés, des jeunes qui entretiennent leur calvitie, des plus âgés qui la subissent… Mais pas seulement. Car, dans le métro, Sandrine Senes croise également des tas d’autres personnes dont elle nous livre des portraits cocasses, attendris, moqueurs (un peu), émus (souvent) et les situations, attitudes, rencontres furtives qu’elle partage avec elles, le temps d’un court trajet commun…