PHOTO-VIVIANE-web

Auteur

Viviane Faudi-Khourdifi

« Chemin du champ aux alouettes », au pied des Vosges alsaciennes : c’est là que réside Viviane Faudi-Khourdifi. Elle y invente des histoires pour s’indigner, rêver ou, tout simplement,… En savoir plus

a publié
chez Quadrature

Extrait

À la vie, à l’amour !

Elle a jeté ses affaires en vrac dans le sac à dos. Elle le contemple. Si petit, si rebondi. Elle en extrait le joli pull mauve, tout doux, hésite, puis le fourre dans le sac. Elle en aura peut-être besoin, il fait encore frais, le matin, même au printemps.

Furtivement, elle se glisse dans la salle de bains et s’empare du tube de rouge à lèvres de sa mère et de son crayon noir. Quand sa mère s’en rendra compte, elle sera déjà loin. Ses chaussures à la main, elle passe devant la chambre de ses parents. En se concentrant très fort, elle entend leur respiration paisible. Quatre heures trente. Ils dormiront tranquillement jusqu’à ce que France info leur annonce qu’ « il est 6 heures » et qu’ « il y a trois kilomètres de retenue sur l’A32 » Elle, elle sera bien loin de chez eux. Bien loin des embouteillages de l’A 32. Loin de toutes leurs préoccupations.

À pas glissés sur le parquet, elle longe le couloir et se met à descendre l’escalier. Elle évite la marche qui grince, la troisième en partant du haut, et se retrouve au rez-de-chaussée. La lumière blafarde et violacée que projette le frigo donne une allure irréelle à la cuisine. Ses pieds sont tout froids, elle peut se chausser maintenant. Elle prend un reste de saucisson, un yaourt à boire. Normalement, elle n’aura pas besoin de ces provisions, elle sera bientôt arrivée.

En passant dans l’entrée, elle attrape son écharpe rouge, celle en mohair et l’enroule autour de son cou. Elle tire lentement la porte d’entrée, ferme à clé et glisse celle-ci sous le paillasson. Quelle bêtise ! Sous le paillasson ! Tout le monde laisse sa clé sous le paillasson ! Elle se redresse et aspire une bonne goulée d’air frais et parfumé. Le printemps entre dans ses poumons et irradie dans tout son corps.