Garrigues

Auteur

Jean-Claude Garrigues

Jean-Claude Garrigues est né en 1959 à Marseille où il a débuté sa carrière de journaliste, après des études à Paris. Il est aujourd’hui installé dans la région grenobloise, mais… En savoir plus

a publié
chez Quadrature

Extrait

Rue des Cinq-Cents

Il est dans mon destin de choisir mes amis

Parmi ceux-là qui passent,

Et de me trouver seul aux heures où la vie

Blesse mon âme lasse.

Louis Brauquier

 

 

Tu disais souvent, comme ça, comme pour te rassurer : « T’inquiète, on va les bouffer ». Et ça suffisait. La cause était entendue. Le problème était réglé. On passait à autre chose. Le plus extraordinaire dans cette histoire, c’est que, la plupart du temps, on les bouffait nos ennuis, nos emmerdes. Enfin… on les bouffait… pas vraiment. Il serait plus juste de dire qu’on les oubliait. Et ça réglait tout. En somme tu étais un optimiste. C’est pour cela, sans doute, que tout le monde t’aimait… et puis aussi parce que tu as toujours mesuré vingt centimètres de plus que nous, jusqu’à atteindre un mètre quatre-vingt-quinze pour cent-dix kilos. Tu étais ce que l’on appelle une force de la nature. Et une force de la nature, ça attire plutôt la sympathie, du moins ça force le respect.

 

Quand je t’ai connu, tu habitais rue des Cinq-Cents. Une petite traverse, accessible à pied uniquement, aux confins du quartier d’Endoume, dans un entrelacs de ruelles toutes plus étroites les unes que les autres, si bien que l’on finissait par ne plus pouvoir s’y croiser. Derrière les hauts murs de clôture se cachaient des petites villas de style néo-quelque-chose : néogothique, néobaroque, voire néo-Renaissance, néo-Art déco ou néo-rococo, quand ce n’était pas le tout mélangé.