Costermans

Dominique Costermans

Née à Bruxelles dans les Marolles d’un père voyageur et d’une mère cosmopolite, journaliste de formation, Dominique Costermans s’est lancée dans l’écriture de fiction il y a une quinzaine d’années. Disciple de Carver ou d’Annie Saumont, elle explore le champ de la nouvelle et du texte court, genre auquel elle a déjà consacré six recueils, ce qui fera dire à Thierry Bellefroid que « Depuis la sortie de son premier recueil, Des provisions de bonheur, Dominique Costermans est considérée comme une représentante majeure de la nouvelle en Belgique. »
« Costermans », confirme Jacques De Decker, « a d’emblée trouvé son terrain de jeu : la nouvelle, portée la plupart du temps par un « je » féminin, qui met en scène les décalages amoureux, les infimes fractures de la vie, l’enfance, la nostalgie parfois, mais surtout la joie, la gourmandise à vivre, avec une tendresse mâtinée de cynisme ».

Photographie : Claire Allard

Site personnel de Dominique Costermans

Dominique Costermans est sur Facebook

 

 


 

a publié chez Quadrature

Bibliographie

Outre-Mère, roman, Luce Wilquin, 2017

Comment je M’appelle, essai, Academia/L’Harmattan, 2016

Petites coupures, Nouvelles, Éditions Quadrature, 2014.

Nous dormirons ensemble, Luce Wilquin, 2008.

Par ma fenêtre – Louvain-la-Neuve, Eranthis, 2007, (avec Julie Denef).

Sur les pas de Tempo di Roma d’Alexis Curvers, guide-promenade littéraire, Eranthis, 2007, (avec Christian Libens).

Y a pas photo, Nouvelles, Luce Wilquin, 2006.

C’est moderne.com, Nouvelles, Luce Wilquin, 2005.

Le développement durable expliqué aux enfants, Luc Pire, 2005.

Je ne sais pas dire non, Nouvelles, Luce Wilquin, 2004.

L’environnement expliqué aux enfants, Luc Pire, 2004.

Des provisions de bonheur, Nouvelles, Luce Wilquin, 2003.

L’aménagement du territoire expliqué aux enfants, Luc Pire, 2003.