Lu sur « Encres Vagabondes »

le 9 juillet 2015 - Dominique Baillon-Lalande

à propos du recueil Unkiwi dans le cendrier par Catherine Deschepper

Si par le jeu d’une rigoureuse construction ternaire appliquée à l’ensemble du recueil, les nouvelles mises bout à bout finissent par former un objet romanesque atypique mais cohérent, Un kiwi dans le cendrier conserve bien sa place dans le genre défendu par l’éditeur qui s’en est fait une spécialité, car chaque nouvelle se suffit à […]

Voir la page d'origine
unkiwidanslecendrier SONY DSC

L'article

Si par le jeu d’une rigoureuse construction ternaire appliquée à l’ensemble du recueil, les nouvelles mises bout à bout finissent par former un objet romanesque atypique mais cohérent, Un kiwi dans le cendrier conserve bien sa place dans le genre défendu par l’éditeur qui s’en est fait une spécialité, car chaque nouvelle se suffit à elle-même et toutes peuvent indifféremment être lues dans l’ordre ou le désordre, en toute indépendance…